Evaluation externe

Cadre institutionnel

Les modules

Calendrier

Groupe de référence

La formation F3 FRI-VAUD


  Introduction
  Objectifs de la formation et compétences visées
  Présentation du dispositif de formation

 

1. Introduction

Le projet F3 FRI-VAUD a pour but de répondre à des attentes relatives à l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement (TIC), attentes tant cantonales, qu'intercantonales et fédérales. Il convient de souligner qu’il s’agit d’une formation de formateurs et formatrices à l'intégration des TIC dans l'enseignement et non d’une formation d’utilisateurs de TIC.

Il s’agit d’un projet intercantonal, regroupant les cantons de Fribourg et de Vaud ainsi que des participants du canton du Valais. L'objectif est notamment de disposer, au terme de la formation, d'un réseau de formatrices et de formateurs susceptibles d’accompagner différentes activités sur les plans régional et intercantonal.

En effet, à tous les niveaux, le manque aigu de formateurs d’enseignantes et d'enseignants dans le domaine des TIC, disposant d’une solide formation tant pédagogique que didactique, nécessite la mesure présentée de constituer un groupe de formateurs. Au total, la volée 2003-2005 comprendra une quarantaine de participants.

 

2. Objectifs de la formation et compétences visées

En fonction des parcours antérieurs de ces formatrices et formateurs, la formation F3 FRI-VAUD se centrera sur les aspects suivants :

  • les aspects éducatifs, techniques, éthiques et sociaux des nouvelles technologies ;
  • la formation d’adultes ;
  • l’accompagnement aux changements en milieu scolaire et le transfert durable dans les pratiques;
  • l’articulation entre nouvelles technologies et pratiques pédagogiques innovantes.

Pour atteindre ces objectifs de formation, quatre domaines de compétences sont visés :

  • Connaître et gérer les nouveaux médias;
  • Gérer son rôle de formateur;
  • Enseigner avec les TIC;
  • Maîtriser les TIC.

 

3. Présentation du dispositif de formation

Le cadre général choisi par la CDIP (Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique) propose un découpage de la formation en 100 heures de cours présentiels et 150 heures de scénarios pédagogiques, c’est-à-dire de projets pédagogiques concrets à destination des élèves et de leurs enseignantes et enseignants.
De plus, un temps de travail personnel (estimé à 50 heures) en lien avec la formation, sera consacré à des approfondissements de connaissances, selon les acquis préalables, ainsi qu'à la rédaction d'un rapport de fin de formation. L'ensemble de la formation correspond ainsi à 10 crédits ECTS .

Dans le projet F3 FRI-VAUD, les cours présentiels et le travail collaboratif sont regroupés au sein de 6 modules de formation, dont un module préparatoire et un module certificatif.
Chaque module de formation associe dans plusieurs domaines de compétences:

  • un scénario pédagogique (appelé aussi mini-projet) et sa grille d'évaluation;
  • des cours présentiels.

A l’intérieur des modules, les aspects théoriques et les aspects techniques sont introduits au moment où de telles connaissances sont jugées utiles à la formation. Par exemple, lors de la création de scénarios pédagogiques, il sera proposé aux participants des outils adaptés à leur projet.

La mise en place de scénarios pédagogiques initie à la gestion par projet et amène à une réflexion didactique sur l’intégration des TIC. La maîtrise de l'outil informatique passe ainsi au second plan. Néanmoins, les connaissances de l’outil pourront être acquises :

  • par le biais d’une formation par les pairs,
  • via une plate-forme de cours virtuels (didacticiels),
  • par auto-formation,
  • par des cours ou ateliers spécifiques mis en place à la demande.

Le formateur est ainsi amené à comparer les apprentissages au moyen de didacticiels à des apprentissages plus traditionnels. En outre, le formateur-enseignant fait lui-même l’expérience de l’utilisation et de l’intégration des TIC, ce qui le conduit à approfondir sa réflexion en la matière.

De plus, le formateur-enseignant prend en charge une part d’enseignement aux autres membres du groupe; il met ainsi en pratique les connaissances acquises en méthodologie de formation d’adultes tout en permettant le transfert de savoirs à ses collègues.

Parallèlement, une partie de la formation (par exemple les mises à niveau des connaissances pédagogiques ou sur les dimensions juridiques de l'usage des TIC) est donnée en ligne pour offrir une expérience de l’apprentissage à distance. Cette démarche en ligne devrait aussi faciliter la mise en place d’une communauté virtuelle d’apprenants permettant aux formatrices et aux formateurs de rester en contact et d’échanger par-delà leur formation.

Par ailleurs, à la mise en place de chaque scénario pédagogique, il est prévu que les participants élaborent une grille de projet qui servira de cahier des charges et, en fin de module, d’outil d’évaluation.

En outre, chaque scénario élaboré est ensuite mis en oeuvre avec des personnes en formation (participantes et participants, enseignantes et enseignants, élèves), analysé, puis fera partie d’une banque de scénarios réutilisables, à disposition des formatrices et des formateurs ainsi que des enseignantes et des enseignantes.

Enfin, chaque module se conclut par un temps d’analyse de sa pratique au moyen de la grille d’évaluation ou d’autres outils comme des vidéos réalisées en classe. Ce temps d’analyse se doit de favoriser une approche réflexive et critique par rapport aux savoir-faire et savoir-être acquis en cours de formation. C’est un élément constitutif du dossier d’apprentissage ainsi que du journal de bord de chaque participant qui nourrira la rédaction du rapport de fin de formation.